Black Comedy

Archibald, sculpteur raté, attend en compagnie de sa petite amie Carol, deux visites importantes : celle d’un milliardaire qui pourrait le tirer de l’anonymat et lui assurer un avenir prometteur et celle du Colonel, son éventuel futur beau-père. Afin de les impressionner, il échange son mobilier miteux contre celui d’Harold, son voisin antiquaire, à son insu. Mais ce scénario, élaboré avec tant de soin, va être totalement perturbé par une panne de courant.

Et c’est là l’idée de génie de la pièce : lorsque les personnages voient, le public les devine dans l’obscurité et lorsqu’ils sont plongés dans le noir, le public les voit très clairement !

Tout est inversé !

Durant deux heures d’éclats de rire, nous assistons au ballet insensé des personnages se déplaçant à l’aveugle, ce qui entraîne trébuchements, chutes, bousculades et catastrophes en chaîne.

C’est un véritable tourbillon d’accidents et de méprises comme pouvait les aimer Charlie Chaplin. Et plus le désastre avance, plus cette farce devient réjouissante et jubilatoire.

 

 

Metteur en scène: Philippe Jaquier

Les comédiens:

Archibald Miller: Tomas Hangartner

Carol Melkett: Eloïse Lecoultre

Miss Furnival: Cathy Gehri

Le Colonel Melkett: Bernard Gossweiler

Harold Gorringe: Bernard Hangartner

Schuppanzich: Santino Forestieri

Cléa: Nathalie Favreau

Georg Bamberger: Loric Forestier

Les interprètes par ordre d’entrée en scène: Norbert: Bernard Hangartner
Marianne: Nathalie Favreau Yvan: Nicolas Durussel
Stéphane: Santino Forestieri  Laetitia: Chahrazed Bourara
Yolande: Corinne Verdan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2016, les Snooks ont fêté leur 20 ans! pour l’occasion ils ont présenté:

Capitaine Karagheuz:
Le temps d’une soirée, vous vous baladerez dans le port du Pirée où le Capitaine Karagheuz vous fera partager avec humour les aléas de la vie.
S’inspirant de Karaghiozi, célèbre marionnette du théâtre grec, l’auteur suisse Louis Gaulis a inventé le capitaine Karagheuz et en a fait un personnage énorme, dans l’excès, qui aime le vin, les filles, la vie, qui se débat dans des situations impossibles et essaye, à sa façon, de sortir chacun des difficultés où il est plongé.

5 comédiennes et 7 comédiens se sont partagés les rôles:
Grigori: Bernard Gossweiler
Nicolas Zénodakis (Karagheuz): Bernard Hangartner
Stavro: Nicolas Durussel
Takis: Loric Forestier
Le pope Alexis: Santino Forestieri
Amalia: Cathy Gehri
Madoupas: Jean-Pierre Cap
Flora: Nathalie Favreau
Aphrodite: Corinne Verdan
Petroula: Estelle Panchaud
Sonia: Eloïse Lecoultre
Kostas: Thomas Hangartner

Au bouzouki: Antoine Fachard
Mise en scène: Philippe Jaquier
Décors: Bernard Hangartner

Anton Tchekhov
Mise en scène: Philippe Jaquier

En 2015, Les Snooks ont interprété 2 pièces d’Anton Tchekhov.

Une demande en mariage
L’intrigue est très simple : Lomov vient demander une jeune fille en mariage, Natalia Stepanovna. Il est reçu par la mère, Stepania Stepanovna, qui marque son enthousiasme, et va chercher sa fille. La question de l’appartenance du pré aux vaches fait dégénérer cette demande en mariage. Mais la jeune fille défaille quand elle apprend que le voisin était venu demander sa main. Elle lui demande de les excuser elle et sa mère. Mais la dispute revient à propos du prix d’un chien de chasse. Le prétendant s’évanouit. On le croit mort.

 

Les interprètes:
Stepania Spepanovna – Nathalie Favreau
Natalia Stepanovna – Chahrazed Bourara
Ivan Vassilievitch Lomov – Thomas Hangartner




Anton Tchekhov
Mise en scène: Philippe Jaquier

En 2015, Les Snooks ont interprété 2 pièces d’Anton Tchekhov.

L’Ours
Une farce en un acte qui met en scène Elena Ivanovna Popova. Veuve depuis sept mois, elle s’est retirée du monde et refuse de recevoir Smirnov, un exploitant à qui son mari devait de l’argent, et qui vient, lui-même tenu par ses propres dettes, le lui réclamer. Désespéré, mais surtout très en colère devant ce refus, Smirnov décide de rester chez Popova jusqu’à ce qu’elle le paie.

Les interprètes:
Elena Ivanovna Popova – Corinne Verdan
Grigory Stepanovitch Smirnov – Bernard Hangartner
Douchka – Chahrazed Bourara

2014 – Le Technicien
Auteur: Eric Assous
Mise en scène: Philippe JaquierIl y a 20 ans, Séverine Chapuis s’est fait plaquer par Jean-Pierre son mari, un flamboyant homme d’affaires sans foi ni loi. Abandonnée, sans un sou, Séverine a vaillamment retroussé ses manches et monté une maison d’édition littéraire qui aujourd’hui, a le vent en poupe et lui assure un train de vie confortable. Un beau matin, Jean-Pierre réapparaît dans le bureau de Séverine. Ce n’est plus le businessman arrogant et cynique mais un homme ruiné, quasi SDF. Il est venu lui demander pardon … et un emploi, vu qu’il est chômeur en fin de droits. Séverine décide de lui redonner une chance. Jean-Pierre sera technicien … de surface. Autrement dit homme de ménage ! Mettant un mouchoir sur son orgueil, Jean Pierre va enfiler une blouse de travail, manier seau, torchon et balai, accepter toutes les humiliations de Séverine qui va le traiter comme le dernier des larbins. Mais celui-ci n’est pas du genre à se résigner et s’il n’a plus un rond, il ne manque pas de ressources.

Les comédiennes et comédiens par ordre d’entrée en scène:

Séverine: Corinne Verdan
Célia: Estelle Panchaud
Guillaume: Nicolas Zimmermann
Jean-Pierre: Michel Zimmermann
Gaétan:
Philippe Chapelot
Patrice:
Bernard Hangartner
Lebovsky: Bernard Gossweiler
Victoria:
Marie Summo

 

2013 – La Puce à l’Oreille

Comédie en 3 actes de Georges Feydeau
Mise en scène par Philippe Jaquier
Un classique qui ne lasse jamais son public.
Une écriture subtile
Des situations comiques
Des quiproquos et des confusions
Tout simplement irresistiblement drôle

Les interprètes:

Victor-Emmanuel Chandebise: François Croci-Torti
Poche:
François Croci-Torti
Camille Chandebise:
Thomas Hangartner
Romain Tournel:
Loric Forestier
Dr. Finache:
Bernard Gossweiler
Carlos Homénidès De Histangua:
Jean-Pierre Cap
Augustin Ferraillon:
Bernard Hangartner
Etienne:
Lionel Gavin
Rugby:
Lucas Gomez
Baptistin:
Jean-Daniel Rochat
Raymonde Chandebise:
Cathy Gehri
Lucienne Homénidès De Histangua:
Ginette Bolomey
Olympe Ferraillon:
Karola Rebmann
Antoinette:
Claire Gavin
Eugénie:
Estelle Panchaud

2012 – Palace
sketches de Jean-Michel Ribes mise en scène par Philippe Jaquier avec la participation de l’Ecole de Danse Michèle Lambert, La Tour-de-Peilz Ça, c’est PalaceQui n’a pas entendu ces mots dans les années 80-90Les Snooks vous font revivre quelques-uns des fameux sketches télévisés, tantôt hilarants, tantôt décalés. Un humour caustique et décapant. Ames sensibles s’abstenirAmusez-vous, éclatez-vous, riez avec nous. Vous allez passer un délicieux moment de divertissement en compagnie des Snooks et des ravissantes danseuses et danseurs de l’Ecole de Danse Michèle Lambert de La Tour-de-Peilz.
Ça, c’est Palace
.

Comédiennes et Comédiens
Ginette Bolomey
Dianah Garibov

Eloïse Waser
Jean-Pierre Cap
Loric Forestier
Bernard Gossweiler
Bernard Hangartner
Thomas Hangartner
Eric Jordan

Danseuses et Danseurs
Lara Bönzli
Lea Mégali
Elise Okan
Maxime Lambert
Kenny Manta

Affiche et Décors
Bernard Hangartner

 

 

 

2011 – L’Hiver sous la Table

Auteur: Roland Topor, mise en scène: Philippe JaquierAprès avoir vécu sous un lit et dans une chaudière, Dragomir, cordonnier immigré d’Europe centrale, trouve enfin le vrai confort en louant le dessous de la table de Florence Michalon, une jeune traductrice aux revenus modestes.
Leur amitié grandissante va se transormer en un véritable duo attachant et maladroit, n’en déplaise à Raymonde Pouce, la meilleure amie de Florence qui la voit déjà mariée à Marc Thyl, son éditeur.
Soutenu par Gritzka, son cousin fraîchement débarqué du pays, Dragomir n’aura d’autre choix que de relever la tête pour sauver les liens qui l’unissent à Florence. Une pièce à la fois burlesque, attachante et pleine de poésie.

 

Affiche et décors: Bernard Hangartner

2010 – Le coupable est dans la salle
de Yvon Taburet, mise en scène par Philippe Jaquier

Un acteur s’écroule sur scène. La thèse de l’accident étant très vite écartée, il faut se rendre à l’évidence: il s’agit d’un meurtre. Qui a pu le commettre? La police, dépêchée sur les lieux, mène l’enquête. Des spectateurs à la maquilleuse, du metteur en scène aux acteurs, tout le monde est considéré comme suspect.
Une comédie policière qui préserve le suspense jusqu’au dénouement final en alternant humour et réflexion pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Affiche et décors: Bernard Hangartner
Mise en scène: Philippe Jaquier